Le Pouce-Pied, gastronomique à Cholet

On ne se doute pas, en passant quatre jours gris début novembre à Cholet, entre jours fériés et vacances scolaire, à trouver une petit perle comme le Pouce Pied.

J'ai été bien inspiré de quitter le centre-ville et pousser la porte de ce petit restaurant très accueillant. Sans réservation, j'ai eu de la chance en début de service, plusieurs personnes ont été refoulées plus tard.
Faut dire déjà le nom a attiré mon attention; pourquoi à plus d'une centaine de kilomètre de l'océan, prendre le nom de ce curieux crustacé planctophage?


Le menu du midi (en semaine) est à seulement 19€ pour entrée/plat/dessert, soit un excellent rapport qualité prix. Par contre, à ce prix là, on n'a pas le choix de ce qu'on a dans son assiette.

Pour la mise en bouche, j'ai reçu un potage froid, à l'oseille si mes souvenirs sont bons.


En entrée, deux conchiglioni farcis à la langoustine. Ils étaient très bons, malgré la sauce tomate un peu fade à mon goût.


Comme plat, j'ai dégusté des sots-l'y-laissent de dinde. La cuisson était parfaite, ils fondaient dans la bouche. Petit bémol, même pour un gastronomique, la portion de légume était un peu chiche.


Mention particulière pour la carafe d'eau prosélyte. 👍


En dessert, deux figues rôties avec une boule de glace maison.



Le soir ou à la carte par contre, le budget est un peu plus conséquent. Le menu est à 32€, rien d'extravagant pour un gastronomique de cette qualité. Le tartare de bœuf aux huitres mériterait d'y aller un soir.

Le Pouce-Pied
1 Rue du Lait de Beurre, 49300 Cholet, France
+33 2 41 58 50 03 (réservation conseillée)

Palmyre - petit restaurant syrien à Metz

Excellente surprise que j'ai eu en poussant la porte de ce qui ressemblait à un snack très basique, voulant rapidement avaler quelque chose avant mon concert.

Le Palmyre est un antre de la cuisine syrienne qui a rencontré la diététique et la naturopathie. Personnellement, ce second aspect ne m'attire pas trop, mais le chef tire de cette contrainte une inventivité bienvenue, avec une attention pour le goût qui fait mouche!

En entrée, il m'a fait une petite assiette de dégustation avec les traditionnels taboulé, moutabal (caviar d'aubergine), houmous, mtawammé (dip de courgette). La surprise "santé" était le dip d'orties crue.


En plat, je l'accorde le visuel est à revoir, mais cette aubergine farcie de viande de bœuf, oignons, noix, amandes et pignons, mijotée dans une sauce tomate, céleri, fenouil, poivron et piment était à se damner !


Pas de bière ni de vin à la carte, par contre, je me suis laissé tenter par une boisson lacto-fermentée maison à base de pomme, grenade, carotte, betterave, canneberges et pamplemousse.



Bref, je me suis régalé, à un prix raisonnable et dans le temps imparti. Que demander de plus?

7 Place Saint-Nicolas
57000 Metz
fermé le dimanche
 



Kimmade - un vietnamien à Utrecht

Pas très loin du Tivoli Vredenburg, en plein centre d'Utrecht, je suis un assidu du bouiboui Kimmade Vietnamese Street food. C'est suffisamment authentique pour me plaire et surtout, c'est rapide et bon marché. Parfait donc pour vite manger quelque chose de sain entre répétition et concert.

Les mêmes propriétaires ont ouvert récemment le Kimmade Vietnamese Food Village, un restaurant cette fois, avec une belle terrasse à hauteur du canal. La nourritures est aussi soignée que dans le snack, mais évidemment, restaurant oblige, c'est un poil plus cher.


Gỏi Cuốn Bò Lá Chanh  - rouleaux de printemps au bœuf mariné

Bún Bò Huế - soupe de vermicelle au bœuf 

Deux belles adresses à découvrir et plutôt authentiques!


genre : vietnamien
prix: €€

Kimmade Vietnamese Food Village (restaurant)
Oudegracht aan de Werf 61 (descendre les escaliers jusqu'au niveau du canal)
3511 Utrecht, Pays-Bas

Kimmade Vietnamese Street Food (snack - aussi à emporter)
Mariastraat 2
3511 LP Utrecht, Pays-Bas 


Kibbeling - street food hollandaise

Les Pays-Bas ne sont pas reconnus pour leur gastronomie, c'est même le contraire. Il est souvent préférable de se réfugier dans les restaurants exotiques hérités de leurs anciennes colonies (indonésiens et surinamien) ou des immigrations récentes (chinois, sud américains, ...)

Par contre, au détour d'un marché, chez les poissonniers, on peut se régaler de kibbeling, morceaux de poisson trempés dans la pâte et frits. A l'origine, c'était du cabillaud, mais maintenant vu l'augmentation des prix, ce sont généralement d'autre poissons blancs qui sont utilisés (colin, merlan, merlu, ...).


Ça se mange debout en rue et on trempe les morceaux bien croustillants dans une sauce remoulade ou à l'ail. Une petite portion suffit à se rassasier (et laisse de la place pour une stroopwaffel ou un maatje, les deux autres grandes spécialités de street food).


genre : street food - Hollandais
prix: €
partout aux Pays-Bas, dans les marchés principalement

Chine Gourmand - ma cantine chinoise à Paris

J'adore manger chinois!
Pas l'espèce de truc insipide qu'on nous sert dans les restaurants décorés avec mauvais goût, la vraie. La cuisine chinoise est très variée, chaque province (il y en a 22) a ses spécificités, et elle est tout aussi variée que la cuisine européenne. Et pour le moment à Paris, il y a une explosion de diversité dans l'offre de restaurant qui se lancent dans la cuisine régionale authentique, sans concession pour le palais occidental. Le meilleur signe, c'est quand un restaurant n'est rempli que de chinois et que le menu est traduit tellement approximativement que la poésie prends le dessus sur la gastronomie.

Aujourd'hui, je vous emmène dans ma petite cantine préférée à Paris, une adresse qui ne paie pas de mine mais qui ne m'a jamais déçue! Chine Gourmand (merci Google translate 😀) est spécialisé dans la cuisine du Dongbei, une région regroupant les trois province les plus au Nord-Est de la Chine.

Il est conseillé d'y aller à plusieurs pour pouvoir goûter à plusieurs plats, j'y suis allé avec trois collègues, et on a passé une excellente soirée.

Les pâtes au piments sont à se damner. Faut dire que le chef Ma Yanhu officiait avant aux Pâtes vivantes (un peu plus loin dans la même rue - excellente cantine également mais moins originale) et que les pâtes sont sa spécialités. Celles-ci sont étirées à la main et agrémentées de poivre de sichuan et d'ail.


La marmite de tofu sec est aussi particulièrement savoureuse, avec ses poivrons et racines de lotus.


Pas de festin sans des aubergines sautées, fondantes à souhait. Elles étaient cuisinées avec des haricots


En accompagnement un grand classique du Nord de la chine, la salade de pomme de terre vinaigrée. Habituellement, elle est servie froide les jours de grandes chaleur, ici c'était la version chaude. En fait, les pommes de terre sont à peine blanchie, ce qui leur donne une texture inédite. Attention, c'est addictif!


Et enfin, notre tablée de quatre personne a vu arriver cette gigantesque marmite de poisson. Je dois dire que c'est ce que j'ai le moins apprécié dans ce festin.




genre : chinois - cuisine du Dongbei (nord-est)
prix: €€
57, rue du Faubourg-Montmartre - 75009 Paris
Metro 7 (Cadet) ou 12 (Notre-Dame-de-Lorette)
+33 (0)6 69 93 66 88.
Fermé le lundi

Ciaooo - la vraie pizza napolitaine à Schaerbeek




Pour une fois, c'est du bon côté de Bruxelles qu'une adresse intéressante s'ouvre!
La pizza napolitaine, la vraie, est arrivée à Schaerbeek.


genre : pizza napolitaine
prix: €
199a, avenue du Diamant - 1030 Bruxelles (Schaerbeek)

Metro Diamant (tram 7 et 25)
+332 (0)2 310 06 20
www.ciaooopizzeria.be
Fermé le dimanche